vendredi 9 avril 2021

La question du corps en art-thérapie et psychothérapie

Cours au DU Art-thérapies Université Jean Jaurès Toulouse*


JOURNEE DU JEUDI  25 MARS 2021

 La question du corps en art-thérapie et en psychothérapie


9h-12h30 

1.L’art-thérapie n’est pas une panacée !

 1e Vignette Clinique : « Melle F. à la recherche du père »

 2e Vignette clinique : « Mme C. dévorée par Chronos ! »

·         La question de l’impasse thérapeutique

C'est pour cela que nous abordons ici la question de la médiation corporelle quand d'autres médiations ont échoué dans la relation avec le patient.

2.La psychosomatique relationnelle

Une autre façon d'envisager la prise en charge en engageant deux subjectivités, celle du patient et celle du thérapeute dans une approche holistique de la maladie.

Atelier de psychosomatique relationnelle

·         Questions

14h 17h30

3.Utilisation de la médiation corporelle dans un atelier de Relation d’Aide (centré sur la personne) et de relaxation

·        La question du corps en psychothérapie, prises en charge des troubles anxieux, des dépressions.  

      Stress et Burn-out.


·         Mise en pratique de ma méthode :

1.    Exercices corporels

2.    Relaxation

3.    Cohérence cardiaque

4.    Méditation

5.    Temps de parole

  •          Questions    

4.Nous aborderons l’implication des neurosciences dans la pratique de la méditation :

  • L’épigénétique

Film : « Les étonnantes vertus de la Médiation »


Jean-Louis AGUILAR / Art-thérapeute

Enseignant -vacataire des Universités

*DUA-T dirigé par le Pr Jean-Luc Sudres

mardi 16 février 2021

Réflexions sur le Surmoi

 Aujourd'hui, on découvre que les soixante-huitards sont des incestueux, des violeurs et des pédophiles.

A cette injonction : "il est interdit d'interdire", ils ont répondu par une confusion entre tout est permis et tout est possible (ce qui me parait être d'ordre narcissique). L'idée que les interdits et les tabous étaient levés laissent la porte ouverte à la jouissance et à la domination des pulsions. La loi du père devient obsolète, le Surmoi totalement proscrit est remplacé par une sexualité débridée sans morale.

S'engouffrent dans cette brèche Cohn-Bendit, Matzneff, Olivier Duhamel et tant d'autres que l'on découvre aujourd'hui avec effarement mais qui étaient tolérés et protégés par l'establishment. La perversion ainsi tolérée, beaucoup de victimes sont tombées sous la coupe de ces personnages.

J'observe aussi une totale disparition du Surmoi dans les banlieues, dans l'Education Nationale, dans la rue...Agressions, violences, délinquances se multiplient. Tuer, n'est plus un tabou.

Autre paradoxe, lors de mes cours sur l'art-thérapie, dès que j'aborde la forclusion du Nom du Père, le Surmoi, il y a toujours une féministe de service pour me couper la parole et me dire "Je ne suis pas d'accord, je ne peux pas vous laisser dire ça".

Je me suis interrogé sur le pourquoi du comment et j'ai réalisé que chaque fois que je parle du père on me rétorque domination de l'homme sur la femme. Ce qui était bon à votre époque ne l'est plus aujourd'hui. Freud, n'a plus la cote ! Un clivage homme-femme qui est surtout dommageable pour les enfants.

Ce qui m'a tenu tout au long de ma vie, le transfert et le Surmoi, sont mis à mal par un mouvement antipsychanalytique qui clame que la femme est mise au banc des accusés dans l'approche de la psychose et de l'autisme.

Je crains énormément pour les petits enfants avec des parents sans repères, sans règles et sans interdits (voir les émissions de Super Nanny à la télévision).

Le Malaise dans la civilisation est plus que jamais palpable !

Jean-Louis Aguilar-Anton / Art'blogueur


jeudi 21 janvier 2021

4 ATELIERS d’ART-THERAPIE INTEGRATIVE

 MODULE 1

2 jours

4 ATELIERS d’ART-THERAPIE INTEGRATIVE

Formation ouverte aux professionnels de la santé, de l’éducation, du social et du médico-social, aux étudiants en art-thérapie et en psychologie… et aussi aux art-thérapeutes, aux danse-thérapeutes, aux dramathérapeutes, aux musicothérapeutes.

Samedi 6 et dimanche 7 mars 2021

Samedi  6 mars2021

9h30 Accueil café

Théorie et mise en pratique :

« Médiations thérapeutiques et/ou psychothérapies médiatisées»

Concepts : de création, d’esthétique, du beau

Atelier expérientiel : médiation thérapeutique en expression libre


12h30 à 13h30 Pause-repas 

13H30-17h30

Théorie et mise en pratique :

« Les Médiations artistiques et culturelles et/ou art-thérapies »

 Concepts : de créativité, de gestaltung

Atelier expérientiel : médiations artistiques


Dimanche 7 mars 2021

9h30 Accueil café

Théorie et mise en pratique :

« Les Médiations artistiques et culturelles et/ou art-thérapies »

Concepts : l’être au monde

Atelier expérientiel : médiations culturelles


12h30-13h30  Pause repas 

13h30-17h30

Théorie et mise en pratique :

« Médiations corporelles »

Gestion du stress, des troubles anxieux  et prise en charge des dépressions par la médiation corporelle 

Concepts : de psychosomatique, le lien corps-esprit

« Atelier de relation d’aide et de relaxation »

avec  prise en charge corporelle, relaxation, cohérence cardiaque, méditation.

Atelier de Médiation corporelle :

Apportez votre tapis de sol pour la relaxation, coussins, zafou

Film « Les étonnantes vertus de la Méditation » (sous réserve)

Bilan du stage


Horaires de la formation de 9h30 à 17h30 soit 14heures

Lieu : Béziers

INSCRIPTIONS

Sélection sur dossier  + entretien :

Lettre de motivation répondant aux critères professionnels de la formation d’art-thérapeute + CV + projet professionnel.

Contacts :

JLAA / Art-thérapies / Formation

jlaa.artiste@gmail.com

Port. 0683595110

Tarifs :

500€ Formation continue (employeur)

250€ individuel (salarié)

200€ demandeur d’emploi

Ce tarif comprend les pauses-café, les collations et le matériel pédagogique.


Groupe de 4 personnes maxi


Les réservations ne sont effectives qu’à réception de votre bulletin d’inscription accompagné de votre chèque avant le 21 février 2021.

Votre chèque ne sera encaissé que lorsque vous aurez effectué la formation, en cas d’annulation il ne sera pas encaissé.

Bulletin d’inscription :

Nom :

Prénom :

Adresse :

Mail :
Téléphone :

Bulletin d’inscription et chèque à :
Jean-Louis Aguilar
9, rue Julien Imbert 
34500 Béziers

mardi 19 janvier 2021

14e RENCONTRES DE L’ARAT en partenariat avec AECES

 Samedi 2 octobre 2021

Auditorium de l’Ecole Municipale d'Enseignement Artistique (EMEA)

23 Rue du Maréchal Lyautey, 31600 Muret.

MURET (Toulouse)


L’Association de Recherche en Art et Thérapie et l’Association Arc En Ciel En Soit

Vous proposent 

 Conférence5 : « Art et Psychanalyse »

 

L'origine du monde de Gustave Courbet 


« Arts, Créations, créativités et psychanalyses »


Argument : 

L’art, depuis la nuit des temps, accompagne l’Homme dans sa quête de sens. Il participe à sa cosmogonie tant sur le plan esthétique, que sur les plans politiques et religieux.

La création, processus de création ou processus créateur participe à la survie du sujet. Tous les sujets n’enclenchent pas un processus de création. Mais ils ont la possibilité de s’exprimer au travers de la créativité, et c’est D.W.Winnicott qui parle le mieux.

Les psychanalystes continuent à s’interroger sur l’art et les artistes.

« Si la personne en relation hostile avec la réalité possède ce don artistique qui, psychologiquement, reste pour nous une énigme, elle peut transposer ses fantaisies en créations artistiques et non en symptômes, échappant ainsi au destin de la névrose et regagnant par cette voie détournée sa relation à la réalité » (Freud, 1910)

 « La sublimation se détermine comme processus à la fois d’investissement et de production des signifiants. Elle ouvre de façon imprévisible le champ de l’inventivité et de la création, tout en résultant de l’action de la lettre. Aussi bien apparaît-elle paradoxalement comme « la forme même dans laquelle se coule le désir », ainsi que l’écrit Lacan [Séminaire inédit sur Le désir et son interprétation.], « ce quelque chose par quoi […] peuvent s’équivaloir le désir et la lettre » et « où s’instaure le travail créateur dans l’ordre du logos »*. 

*« À quoi sert la sublimation ? » Baldine Saint Girons Dans Figures de la psychanalyse 2002/2 (no7), pages 57 à 80

Voilà la boîte de Pandore est ouverte pour permettre le débat…

   Jean-Louis Aguilar  / Art-thérapeute, Président de l’ARAT

Mots-clés :

Arts, Créations, créativités, processus de création, sublimation, traumatisme, résilience, art-thérapie, psychanalyse...


PROGRAMME et INSCRIPTIONS :

8h30-  Accueil et inscriptions

9h Discours d’ouverture des 14e Rencontres de l’ARAT + AECES

         Discours de Mme Mathilde Delavenne / Présidente de AECES

         Discours de M. Jean-Louis Aguilar / Président de l’ARAT


Modérateurs: Mathilde Delavenne  / Art-thérapeute

                        Jean-Louis Aguilar / Art-thérapeute 


9h30 Dr Annie Boyer

« Retour aux fondamentaux de l’art-thérapie : le processus psychothérapique »

Nous pensons qu’il est nécessaire de revenir sur les fondements de l’art-thérapie. Nous ferons un bref historique qui nous permettra de redéfinir l’art-thérapie et d’identifier les problématiques actuelles.  Cela mettra en évidence les passages successifs, de l’art psychopathologique aux pionniers de l’art-thérapie dans les institutions, à la vulgarisation d’une art-thérapie dite « moderne », aux pratiques à distance. Nous nous interrogerons sur ce chemin emprunté par une pratique séduisante, face aux évolutions sociétales, aux « je veux tout tout de suite », au confort de rester « chez soi », toutes ces exigences ayant été accélérées par la pandémie Covid-19.

Il est nécessaire de refaire le pont entre l’art et le soin ; ce qui caractérise l’art-thérapie et est dans sa définition même. Le processus psychothérapique qui en est le jeu et l’enjeu, sera mis en lumière par l’exposé d’un cas, avec le récit du processus inscrit dans le corps et la présence de l’art-thérapeute, et la présentation d’œuvres qui ont surgi dans le cadre mis en place rigoureusement. 

10h15 Pr Jean-Luc Sudres

. Professeur de Psychologie. Responsable Pédagogique du D.U. Art-Thérapies et co Responsable Pédagogique du D.U. Musicothérapie. Psychomotricien, Psychologue Clinicien et Art Thérapeute. Université Toulouse - Jean Jaurès. Centre d’Etudes et de Recherche en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) – EA 7411. UFR de Psychologie, 5 allées Antonio Machado. F- 31058 Toulouse Cedex 9 

« Places et fonctions de l’approche psychanalytique dans les art-thérapies : actualités d’un passé ou passé d’une actualité ? » 

Hier comme aujourd’hui, praticiens et chercheurs en art-thérapie font de la psychanalyse leur principal axe d’étayage pour penser/panser, voire s’essayer à apporter une dimension de validation à une discipline qui peine à s’imposer comme profession. Parallèlement nombre d’organismes de formation, privés comme publics, se réclament quasi exclusivement de cette voie/voix qui les traverse et/ou les inspire.

Une telle situation où l’exclusive n’a rien à envier à l’exclusivité du « penser » (mais aussi de pratiques cliniques) conduit à des excès bien connus. De fait, aborder une telle thématique conduit celui qui l’aborde (c’est un constat maintes fois vérifié) à prendre « le risque boxologique » d’être rangé, parfois avec une violence à peine contenue, dans les « anti-psychanalyse » et/ou les « pro-comportementalistes » sans autre procès que celui d’une idéologie conquérante en tous lieux. Les art-thérapies méritent beaucoup mieux que tous ces bruissements territoriaux. 

Par-delà toute cette dynamique, passionnante et passionnelle, une voie/voix bien plus constructive se dessine pour les art-thérapies de demain. C’est cette visée prospective ancrée sur le factuel et l’histoire que nous essaierons d’apporter un point de vue.

11h Pause de 15mn

11h15 Pr Jean-Michel Vives

  « Comment penser la sublimation musicale ? »

Il est peu de sujets aussi peu et mal traités que celui de la sublimation musicale. À cela, il y a évidemment une raison : la pulsion qui est en jeu ici n’a jamais été directement repérée par Freud. Il s’agit de la pulsion invocante, celle qui met en jeu la voix. Or, il a fallu attendre Lacan pour que soit isolée cette pulsion et les développements qu’il a pu y consacrer sont singulièrement peu nombreux. Des continuateurs de l’œuvre lacanienne sur cette question tels Alain Didier-Weill ou Michel Poizat ont chacun à leur manière développé et étayé la théorie de la pulsion invocante. Pour autant, aucun ne s’est attaché à cerner ce qu’il pourrait en être de la sublimation musicale. Ils ont plutôt tenté de préciser quels sont les effets de la musique chez celui qui l’écoute.

Étrangement, une des propositions les plus stimulantes émane de deux représentants de la psychanalyse américaine, Heinz Kohut et Siegmund Levarie, qui à l’occasion de leur article de 1950 , On the enjoyment of listening to music avancent que la musique serait en fin de compte une forme de défense contre le vacarme inorganisé que doit être pour le nourrisson, à sa naissance, l’audition du monde. La musique permettrait alors de promouvoir une organisation dans ce chaos. S’il y a sublimation musicale, pour ces deux auteurs, ce serait par rapport à ce chaos. 

Cette intéressante proposition peut être précisée si on la rapproche de la conception de la sublimation développée par Lacan à l’occasion du séminaire 7, L’éthique de la psychanalyse, à l’occasion duquel il expose une théorie de la sublimation qui s’articule moins à la question de l’objet qu’à celle de la Chose . 

Comment appréhender à partir de là cet objet musical issu du processus de sublimation dont Lacan a pu dire qu’il consiste à « élever l’objet à la dignité de la Chose » ? 

Pour avancer il conviendra de différencier ici le son du bruit et d’essayer de comprendre en quoi le processus de sublimation les articule de façon singulière. C’est ce à quoi nous attacherons à l’occasion de cette intervention où nous croiserons la musique des Beach Boys, de John Cage et celle pour clavecin du XVIIe siècle français.

  Kohut H, Levarie S. (1950) On the enjoyment of listening to music. The psychoanalytic quartely, volume 19, january. New-York. p. 64-87.

  Lacan J. (1959-1960) Le Séminaire. Livre 7, L’Éthique de la psychanalyse. Paris, Seuil. 1986, p. 142.

12h-14h Déjeuner libre

14h Bernard Chouvier

« Lovecraft, de l’inquiétante étrangeté à la terreur. »

A partir de l’analyse de quelques nouvelles d’Howard Philip Lovecraft et de la compréhension de certains de ses épisodes biographiques, il s’agira de mettre en évidence les fantasmes organisateurs qui président à l’écriture de l’œuvre. De plus le propos portera sur la postérité singulière de la mythologie fantastique de l’auteur autour d’une monstrueuse créature Cthulhu.

14h45 Jean Nadal

Psychanalyste, artiste peintre

Co-président du Collège International de Psychanalyse et d’Antropologie (CIPA)

Directeur des collections « Psychanalyse et Civilisations », « Santé, Sociétés et Cultures » à l’Harmattan Editeur

« Psychanalyse du pictural »

Sous-titre : L'hallucinatoire à l’œuvre.

Le fil conducteur empruntera les trajectoires de Cézanne, Miró, Kandinski, Malévitch, Kosuth pour déboucher sur  la dimension anthropologique du « virtuel » dans l’art, le fonctionnement  et les pratiques sociétales.

15h30 Dr Jean Broustra

Psychiatre émérite des hôpitaux.

Président du groupe Trait de psychanalyse, Bordeaux. 

Formateur « Corps et Graphismes ».

"L’Expression aux startings blocks : Psychanalyste aux aguets"

Dans son célèbre livre « Expressions de la folie »(1922) Hans Prinzhorn, très en lien avec Freud et la psychanalyse privilégie néanmoins la Gestaltung, plus proche des théories vitalistes de Klages et de Nietzche. 

H .Maldiney traduit excellemment ce terme  par « formation de la forme » ce qui privilégie l’énergie du mouvement plus que la production réalisée : Aesthésie plus qu’esthétique, ressenti de l’expérience plus que fétichisme de la production achevée.

Pendant environ quarante ans  j’ai proposé avec mes équipes soignantes, à Bordeaux puis à Libourne, des praticables  d’expression, situées comme des thérapies en groupes restreints (Bion).

La dialectique production/paroles nous a toujours parue essentielle pour valider ces aventures expressives comme étant thérapeutique .Quel que soit le praticable, je soutiens le pari que certains psychanalystes sont capables d’écoute.

Quelques exemples de situations seront présentés.

On pourra écouter in fine de John Lennon et Yoko Ono : Just like starting over.

16h15 Pause de 15mn

16h30 Dr François Granier

P.H. honoraire CHU Toulouse

Président d'honneur de la SFPE-AT.

« Art Brut et psychanalyses »

L'Art Brut est relativement peu abordé par les psychanalystes, contrairement aux arts classiques et même à l'art contemporain. Tout au plus au titre des fonctions de la création, dans leur aspect économique. Mais non au sujet de sa spécificité, son type d'imagerie. Contrairement aux artistes, et à certains précurseurs comme H. Prinzhorn, qui s'attarderont sur cette iconographie particulière, dans ses formes esthétiques et les pulsions spécifiques qu'ils y voient. Pourtant les psychanalystes qui ont travaillé sur le matériel archaïque, peuvent nous apporter une approche originale et féconde sur la genèse de ces styles. Les hiatus entre AB et ces différentes pratiques de la psychanalyse viennent bien sûr des positions de Dubuffet qui n'a pas facilité leur rencontre, et lesquelles n'ont pas fait non plus l'objet, contrairement à d'autres artistes de son temps, d'une approche analytique.

17h15 Pr et Dr Gérard Pirlot

« Relation d’absence et créativité »

La relation d’absence n’habite-t-elle pas l’œuvre de tout créateur, jouant dans son travail à retrouver un objet perdu ceci, non dans la finalité de son acte créatif, mais dans la durée de celle-ci ? L’objet perdu/trouvé ne serait-il pas dès lors « objeu », concept crée par P. Fédida, liant jeu, objet (transitionnel) et travail sub-jectif ? Serait-ce, sous le jet de l’encre d’écriture, une relation d’inconnu en lui provoquée par l’absence de l’autre, que creuse celui qui écrit ? Cette relation d’absence n’est pas sans lien avec l’ « investissement en nostalgie » (Vatersehnsucht) du père décrit par Freud dans Totem et tabou D’après le mythe psychanalytique freudien, lorsque les fils ont tué et mangé le père, ceux-ci investirent son image et le déifièrent, dans une créativité sublimatoire. L’auteur visitera les œuvres de Nancy Huston, M. de Montaigne, R. Descartes, B. Pascal et d’autres pour illustrer ce lien entre relation d’absence et créativité, voire relation d’absence, exil et créativité.


18h- Discours de clôture par Jean-Louis Aguilar / Président de l’ARAT


Lieu : Auditorium de l’Ecole Municipale d'Enseignement Artistique (EMEA) 

           23 Rue du Maréchal Lyautey, 31600 Muret.

Contacts: 

Jean-Louis AGUILAR asso.arat@gmail.com et  http://blogarat.blogspot.com 

Mathilde Delavenne arcencielensoit@gmail.com et www.arcencielensoit.fr


 Bulletin d’inscription :

Nom : 

Prénom : 

Profession : 

Adresse : ……………………………………………………………………….............................

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………….

        

Tél. : 

E-mail : 


Tarif : 50€

           40€  adhérents AECES et ARAT

CHÈQUE : libellé à Association ARAT, à envoyer avant le 15 septembre 2021 à 
Jean-Louis Aguilar    Association ARAT
                                     9, rue Julien Imbert
                                     34500 Béziers

lundi 7 décembre 2020

Journée d’introduction à la psychopathologie et à la clinique

 ART-THERAPIE INTEGRATIVE


Journée d’introduction à la psychopathologie et à la clinique

Samedi 9 janvier 2021

Une formation réservée aux art-thérapeutes et intervenants en médiations thérapeutiques

Formation ouverte aux professionnels de la santé, de l’éducation, du social et du médico-social, aux étudiants en art-thérapie et en psychologie… et aussi aux art-thérapeutes, aux danse-thérapeutes, aux dramathérapeutes, aux musicothérapeutes…


Samedi  9 janvier 2021

9h30 Accueil café

Nous aborderons la nosographie des maladies mentales 

Psychiatrie et psychopathologie

Santé mentale et art-thérapie

Psychanalyse

12h30 à 13h30 Pause-repas 

Clinique dans une art-thérapie du soin

Psychopathologie de l’Expression

Art Brut

L’art-thérapie pour qui et dans quel système ?

17h30 Bilan du stage


Formateur : Jean-Louis Aguilar


Horaires de la formation de 9h30 à 17h30 

Lieu : Béziers


Sélection sur dossier  + entretien :

JLAA / Art-thérapies / Formation

jlaa.artiste@gmail.com

Port. 0683595110


Tarifs :

250€ Formation continue (employeur)

125€ individuel (salarié)

Ce tarif comprend les pauses-café, les collations et le matériel pédagogique.


Groupe de 4 personnes maxi


Les réservations ne sont effectives qu’à réception de votre bulletin d’inscription accompagné de votre chèque avant le 4 janvier 2021.

Votre chèque ne sera encaissé que lorsque vous aurez effectué la formation, en cas d’annulation il ne sera pas encaissé.


Bulletin d’inscription :

Nom :

Prénom :

Profession :

Adresse :

Mail :

Téléphone :


Bulletin d’inscription et chèque à :

Jean-Louis Aguilar

9, rue Julien Imbert 

34500 Béziers


JLAA / ART-THERAPIES / FORMATION

Enseignant-Art-thérapeute-auto-entrepreneur

N° de Siret 82969583200016



Association ARAT N° de Siret 53384433800012

N° de prestataire de formation professionnelle continue 76340938134 


Ecole Occitane d'Art-thérapie Intégrative

 JLAA / ART-THERAPIES / FORMATION  et l’ECOLE OCCITANE D’ART-THERAPIE

Vous proposent

Un cycle de formation à l’art-thérapie intégrative pour 2021

6 modules de 2 jours + 1 journée d’introduction


Introduction à l’art-thérapie intégrative

Le concept générique d'art-thérapie regroupe (selon moi) les disciplines des arts-plastiques, de la musique, de la danse, du théâtre, des arts de la scène...

Intégrer dans notre réflexion sur l'art-thérapie une ouverture aux médiations thérapeutiques, artistiques, culturelles et corporelles.

Intégrer dans notre réflexion sur l'art-thérapie un éclairage avec les 5 familles de la psychothérapie à savoir la psychanalyse, les thérapies cognitivo-comportementales, les thérapies systémiques, les thérapies humanistes et les thérapies à médiations corporelles.

Intégrer dans notre réflexion une approche intégrative avec une ouverture en direction de :

La psychanalyse (Freud, Jung, Reich, Lacan, Mélanie Klein, Marion Milner, Winnicott, etc…)

La psychologie, les psychothérapies humanistes, les TCC

La psychopathologie et la clinique

La psychiatrie, la pédiatrie, la gériatrie...

La psychopathologie de l'Expression.

L’anthropologie, l'ethnopsychiatrie, la philosophie, la phénoménologie...

La spiritualité laïque, les médiations corporelles (relaxation, sophrologie, méditation), etc...

La liste n'est pas exhaustive, vous avez surement des disciplines à rajouter ?

Mon Art-Thérapie est une Art-Thérapie humaniste centrée sur le sujet, utilisant des médiateurs thérapeutiques, artistiques ou culturels, avec pour finalité toujours le soin psychique, que ce soit chez le sujet pendant la phase dépressive ou chez le patient psychotique.

Ce qui est important à mes yeux, c’est de donner un sens, une dynamique de vie, relancer l’élan vital et tout simplement de redonner le goût de vivre au sujet en souffrance

Avec le souci pour l’art-thérapeute, d’être en équilibre sur le trait d’union qui sépare ou qui unit Art et Thérapie.


6 modules de 2 jours + 1 journée d’introduction


Samedi 9 janvier 2021

Journée d’introduction à la psychopathologie et à la clinique


Samedi  6 et dimanche 7 mars 2021

Module 1 : Initiation et perfectionnement à l’art-thérapie intégrative


Samedi 10 et dimanche 11 avril 2021

Module 2 : Comment animer un atelier d’art-thérapie ?


Samedi 5 juin et dimanche 6 juin 2021

Module 3 : Les médiations thérapeutiques et/ou psychothérapies médiatisées


Samedi 11 et dimanche 12 septembre 2021

Module 4 : Les médiations artistiques et culturelles et/ou art-thérapies 


Samedi 16 et dimanche 17 octobre 2021

Module 5 : Les médiations Corporelles


Samedi 13 et dimanche 14 novembre 2021

Module 6 : Supervision et stratégie du détour en art-thérapie 




Contacts : Jean-Louis Aguilar-Anton / Responsable pédagogique 

jlaa.artiste@gmail.com


samedi 5 décembre 2020

Les art-thérapeutes et le syndicalisme

Cet article peut être considéré comme mon testament art-thérapeutique.

Art-thérapeute Debout !

Voilà plus de 20 ans que j'essaie de donner ses lettres de noblesse au métier d'art-thérapeute.

Il me semblait évident (en 1992) que l'art-thérapie devait s'abreuver à la source de la médecine et de l'art, avec en prime la psychologie et la psychothérapie.
Et bien, je me suis trompé, les art-thérapeutes ont pris un autre chemin, celui du développement personnel, du coaching, du bien-être, des médecines non-médicamenteuses, et cerise sur le gâteau celui du management dans l'entreprise.

J'organise des colloques depuis 10 ans pour éveiller les consciences, j'écris des articles sur mon blog, et  je les diffuse sur les réseaux sociaux. Avec pour résultat de me faire traiter de radicalisé de l'art-thérapie, de vouloir étatiser l'art-thérapie, d'être un révolutionnaire !

Je n'ai pas ménagé ni ma peine ni mon temps.
J'ai fait un Tour de France pour rencontre Richard Forestier de l'AFRATAPEM, Jean-Pierre Royol de PROFAC, Jean-Pierre Klein de l'INECAT, Alain Gleizes de l'IRFAT, Guy Lafargue de l'Art Cru, Irina Katz-Mazilu de la FFAT, Jean-Luc Sudres du DU Art-thérapies, François Granier du DU Psychiatrie, Psychothérapies médiatisées et Créativité et tant d'autres...

2013, je participe à la Table ronde de la FFAT à Paris, où Irina Katz-Mazilu règne en maître, mais pas pour longtemps. L'histoire me donnera raison.

En 2016, j'avais encore des illusions et j'ai écris l'Appel du 18 juin aux Art-thérapeutes de France avec deux propositions, la créations d'un Diplôme d'Etat d'Art-Thérapeute et la création d'un syndicat pour défendre les intérêts des art-thérapeutes.

Bien sûr, il y a eu un emballement médiatique et Nathalie Renault-Fabien m'exhorte à ne pas en rester là et de faire une pétition.
Je m'exécute et lance sur change.org la pétition "Art-thérapeutes Debout" qui recueille plus de 600 signatures !

Arnaud Ginions me contacte pour me dire que nous ne pouvons en rester là et qu'il nous faut prévoir un rassemblement, c'est  la PREMIÈRE RENCONTRE NATIONALE DES ART-THÉRAPEUTES le 15 et 16 avril 2017 à Lyon. Je présente mes deux motions concernant le DEAT (Diplôme d'Etat d'Art-Thérapeute) et le CNAT(Coordination Nationale d'art-thérapeute), elles sont votées mais j'attend toujours des nouvelles d'Arnaud Ginions qui à rejoint la FFAT.

Gilles Bardeau ne veut pas rester sur cet échec et me demande de créer le Syndicat Nationale des Art-Thérapeutes, nous sommes fin 2017.
Gilles Bardeau me met à contribution et il me demande de mettre en place une Table Ronde du Syndicat National des Art-Thérapeutes le samedi 10 mars 2018 à la MVA de Béziers. 
Réunion à laquelle Gilles Bardeau n'assiste pas et depuis il fait le clown.

2019, je contacte Irinat Katz-Mazilu alors présidente de la FFAT pour lui présenter mes deux motions, elle s'empresse de les enterrer sans les présenter au CA de la FFAT. Cette personne a une représentation de la démocratie très personnel.

2020, je contacte la nouvelle présidente de la FFAT Brigitte Dumez à laquelle je représente mes deux propositions qu'elle présente elle au CA mais qui sont rejetées.
L'ironie de l'histoire, c'est que la FFAT se s'aborde pour devenir le SNAT (Syndicat National des Art-Thérapeutes) que j'avais prédit tel Nostradamus en 2016.

L'histoire s'accélère, Iléna Lescaut me contacte suite au premier confinement de mars 2020 pour pleurer dans mon giron en me disant que les art-thérapeutes ne peuvent plus travailler dans les Ehpad. Je lui explique que pour entrer dans les hôpitaux et les Ehpad, il est impératif d'arriver à un DEAT et de mettre en place un syndicat pour faire l'interface entre les art-thérapeutes et l'état (ministère de la santé). Devant l'ampleur de la tâche elle s'avoue vaincu et repart faire prospérer sa petite entreprise.

Emilie Mégas me contacte à son tour pour me dire que feu la FFAT a vécu et que c'est le SFAT qui prend la  suite, mais laquelle ?

Nous sommes fin 2020, je croise le fer sur les réseaux sociaux et sur les groupes Art-thérapie, mais je suis dégouté les art-thérapeutes ont tué l'art-thérapie.
Pensez-vous sérieusement qu'avec 1400 offres de formations en art-thérapie on puisse fédérer quoi que ce soit ?
Pensez-vous qu'avec des formations qui sont soldées sur Fb, on puisse faire reconnaitre ce métier ?
Devant la déconfiture de l'art-thérapie française avec le webinair, l'e-learning, la visioconférence, le distanciel, toutes ces pratiques excluant le transfert.
Pensez-vous que l'on puisse enseigner et transmettre encore l'art-thérapie ?

Changement de paradigme du soin nous sommes passés à l'entertainment créatif. Je me sens vieux et fatigué,  je jette l'éponge. Je préfère vivre quelque chose de plus passionnant que la fin programmée de l'art-thérapie.

Il y a tellement de belles choses à découvrir avant qu'elles ne disparaissent avec ce nouveau monde.

2021, je suis vieux mais libre !

Alea jacta est, moreturi te salutant !

On ne peut pas être et avoir été, j'ai choisi !

Jean-Louis Aguilar-Anton


Articles que j'ai publié dans Blogarat sur le sujet :

Pétition Art-thérapeutes Debout !
https://www.change.org/p/ministre-de-la-sant%C3%A9-art-th%C3%A9rapeutes-debout

*L'Art-thérapie en France aujourd'hui, commerce ou thérapie ?
http://blogarat.blogspot.fr/2013/04/lart-therapie-en-france-aujourdhui.html

*Questionnaire sur le positionnement professionnel des art-thérapeutes
http://blogarat.blogspot.fr/2013/07/questionnaire
-sur-le-positionnement.html

*Chapitre 1 : Table ronde de la FFAT
http://blogarat.blogspot.fr/2013/10/chapitre-1-table-ronde-de-la-ffat.html

*Chapitre 2 : Mon tour de France de l'Art-Thérapie
http://blogarat.blogspot.fr/2013/10/chapitre-2-mon-tour-de-france-de-lart.html

*Chapitre 3 : De la clinique à la mise en place d'un dispositif arthérapeutique
http://blogarat.blogspot.fr/2013/11/chapitre-3-de-la-clinique-la-mise-en.html

*Chapitre 4 : De l'art-thérapie et des art-thérapeutes...
http://blogarat.blogspot.fr/2014/02/chapitre-4-de-lart-therapie-et-des-art.html

*Journée de la Femme : Les Femmes et l'art-thérapie 
http://blogarat.blogspot.fr/2014/03/journee-de-la-femme-les-femmes-et-lart.html

*Chapitre 5 : Ergothérapeute, un exemple à suivre pour les art-thérapeutes...
http://blogarat.blogspot.fr/2015/01/chapitre-5-ergotherapeute-un-exemple.html

*Chapitre 6 : L'Art-thérapie est-elle suffisamment bonne pour être mise à la casse ?
http://blogarat.blogspot.fr/2015/01/chapitre-6-lart-therapie-est-elle.html

*Prise en charge des psychoses en art-thérapie institutionnelle
http://blogarat.blogspot.fr/2015/03/prise-en-charge-des-psychoses-en-art.htm

*Séminaire Gorce et Meyer
http://blogarat.blogspot.fr/2015/05/seminaire-gorce-et-meyer.html

*Art et créativité en psychosomatique
http://blogarat.blogspot.fr/2015/05/art-et-creativite-en-psychosomatique.html

*Un art-thérapeute reconnu et récompensé à Béziers
http://blogarat.blogspot.fr/2015/08/un-art-therapeute-recompense-et-reconnu.html

*Plaidoyer pour une Bientraitance Universelle de l'Humain
http://blogarat.blogspot.fr/2015/09/plaidoyer-pour-une-bientraitance.html

*Béziers : "L'ARAT, pour l'amour de l'art et la passion de la thérapie"
http://blogarat.blogspot.fr/2016/01/beziers-larat-pour-lamour-de-lart-et-la.html

*Une interview de Jean-Louis Aguilar à Radio Ciel Bleu
http://blogarat.blogspot.fr/2016/02/une-interview-de-jean-louis-aguilar.html